Profession de foi

LISTE SAINT-WITZ-DEMAIN

PROFESSION DE FOI

 

 

Chères Wéziennes, chers Wéziens

Avec les élections municipales, vous êtes appelés à voter pour composer le prochain conseil municipal qui aura charge de construire le futur de Saint-Witz, jolie petite ville à la campagne, appréciée par pratiquement 100% de ses habitants (voir notre enquête), au budget de fonctionnement d’environ 4 millions d’euros. Le conseil dans sa première séance, que l’on appelle souvent le 3° tour, élira son maire qui sera le maître d’ouvrage des actions à entreprendre.

Entre les diverses listes, votre choix devra se faire à partir des programmes proposés et de leurs contenus crédibles, mais aussi des hommes et des femmes en fonction de leurs compétences reconnues et de leur détermination à œuvrer ensemble. Pendant 6 ans, ce sera un travail d’équipe au sein de laquelle doivent pouvoir s’exprimer les convergences, mais aussi les différences, voire les oppositions, pour toujours demeurer à votre écoute et aller dans le sens du “bien public”.

Et aujourd’hui, Saint-Witz est à un tournant vital, car l’existence même des petites communes est remise en cause par des projets de regroupement majeur à l’exemple de ce qui se pratique déjà dans les pays européens voisins.

Dès maintenant, nous sommes touchés par le rattachement depuis le 1° Janvier 2013 à la communauté d’agglomération de Goussainville au sein de laquelle la commune de Saint-Witz, qui ne représente que 3,1 % de la population totale, n’aura aucune part décisive dans le choix des orientations qui vous concernent directement et  ne pourra contrecarrer les volontés hégémoniques de notre grand voisin, les décisions étant prises à la majorité. A cause du mariage avec Goussainville nous sommes taxés en 2014, de près de 100 000 euros pour les 250 H.L.M. que nous aurions dû construire. Mais le pire est encore à venir. Vous avez connu le P.L.U., vous connaîtrez sans doute le P.L.U.I., Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. La ville de Goussainville en prendra la direction, elle qui ne peut plus répondre à ses 800 demandes de H.L.M., car elle n’a pas le droit de construire en zone de bruit.

J’ai été le premier à alerter notre population de ce danger réel de dissolution, le premier à évoquer la nécessité de sortir de cette structure mal gérée et, plus encore avec le concours de l’équipe de Saint-Witz -Demain, le seul  à initier auprès des personnalités et des parties prenantes  les pré-négociations de désengagement qui devront se conclure avec une maîtrise absolue du sujet, dans le mois qui suit l’élection municipale. Dans le même temps, nous avons amorcé les démarches en vue de préparer notre entrée dans le Parc Naturel Régional Oise- Pays de France.

Rien n’est encore acquis car Saint-Witz a raté son rendez-vous avec la Région en 2010, mais les jalons sont bien posés.

Avec votre soutien, Saint-Witz-Demain saura gagner la partie.

Pour la liste,

Jean Marc SERGENT et Marie Josée Suard (deuxième de liste)

9 mars 2014

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site